WWW.MORSAY.NET

LE SITE OFFICIEL DU PRÉSIDENT MORSAY

Le programme du président Morsaysortir la France de la galère

Le président Morsay a un plan pour sortir la France de la galère, aider les plus pauvres et lutter contre les grandes entreprises et la police nationale. Morsay est le seul candidat à vouloir restaurer la liberté et la prospérité pour les citoyens du monde, pas pour l'état français.

K-Libre

K-Libre de son vrai nom Sylvain Rousseau est un révolutionnaire et revendicateur anti-état occupant le poste de sous-secrétaire général à la Justice du parti Morsay.

Avant même son adhésion au parti Morsay, K-Libre a toujours été un des défenseurs les plus véhéments d'une révolution citoyenne contre l'état français spoliateur et dirigiste.

K-Libre est également le co-fondateur de la section niçoise du collectif truand de la galère.

Biographie de K-Libre

Sylvain Rousseau dit K-Libre est né le 27 Février 1985 à Aix-en-Provence dans une famille modeste d'origine corse. Il a deux frères, tous plus agés que lui.

K-Libre travaille très tôt dans sa vie comme vendeur de journaux puis comme éditorialiste dans une revue politique libertarienne qu'il a lui-même fondée durant son enfance à Nice. Il y travaillera jusqu'à ses 16 ans avant de recevoir des menaces policières l'obligeant à cesser ses activités.

Malgré les débordements de la police nationale, K-Libre reste à Nice et poursuit clandestinement son activité.

K-Libre recrute progressivement un nombre de plus en plus conséquent d'adeptes de sa pensée et de résistance à la police.

En décembre 2002 K-Libre organise un coup d'état contre le maire de sa commune et les magistrats corrompus. Le coup d'état échoue et certains membres de l'organisation de K-Libre se font arrêter par les autorités françaises.

K-Libre se voit contraint de fuir la ville de Nice pour se réfugier dans les cités de Marseille. Jusqu'en 2005 K-Libre squatte les résidences inhabitées et tente de se faire remarquer le moins possible, tant par les autorités nationales que par la préfecture.

En mars 2005 K-Libre rejoint la mafia locale dans un effort citoyen pour pouvoir rivaliser avec le racket mené par l'état français contre les habitants.

Pendant près de deux ans K-Libre profitera de son appartenance à la mafia marseillaise pour recruter de nouveaux membres. K-Libre veut tenter un second coup d'état contre la ville de Nice mais veut s'assurer d'avoir un soutien ballistique suffisant.

En janvier 2007 K-Libre accompagné de soldats de la mafia menace le maire niçois de représailles si celui-ci dénonce leurs agissements aux autorités françaises. Le mlaire capitule et la ville est officiellement sous contrôle pour K-Libre.

Un mois après cet incident, K-Libre fera la connaissance de Ryan Rockefeller un industriel milliardaire américain d'origine saoudienne qui lui confie qu'il est recherché par les autorités du fait de son affiliation au collectif truand de la galère, un groupuscule révolutionnaire anti-état. K-Libre est immédiatement intéressé par les méandres de ce collectif.

Ensemble, K-Libre et Rockefeller forment la section niçoise du collectif truand de la galère sous l'égide d'une mouvance anti-état et d'aspiration révolutionnaire.

En juin de la même année, K-Libre et Rockefeller organisent l'évasion de Sofiane Bernanke et Julien poulini, autrement dit de Zehef et Morsay.

Depuis son instauration en juillet 2012, K-Libre occupe le poste de sous-secrétaire général à la Justice au sein du parti Morsay.